Quelle est la vie d’un moine dans l’IVE ?

Chères mères et femmes du projet 40 heures,

Le 2 février, nous avons célébré la journée de la vie consacrée avec la célébration de la fête de la Présentation du Seigneur dans le Temple. À cette occasion, nous voulons mettre en lumière la vie consacrée des moines de notre Famille religieuse du Verbe incarné (IVE).

 

EN QUOI CONSISTE LA VIE D’UN MOINE ?

La vie monastique est ainsi appelée parce qu’elle vient de monos (« un » en grec), et cela signifie que le moine se consacre à une seule chose, comme Jésus l’a dit à Marthe dans l’Evangile, à la seule chose importante, à Dieu. Le moine consacre sa vie totalement à Dieu et à Lui seul, d’où la nécessité de se retirer et de vivre en clôture (non pas par peur ou rejet des hommes… ce n’est pas cela, pas du tout, mais pour pouvoir se consacrer en corps, âme et affections, à Dieu seul), pour l’aimer et le servir au nom de tous les hommes qui ne l’aiment pas et ne le servent pas.

Dieu est un Dieu jaloux (Ex 20,5), et c’est pourquoi cette consécration doit être totale, offrant ainsi à Dieu tout notre corps, toute notre âme ainsi que toutes nos affectes. Un minimum de dispositions se rendent alors nécessaires  pour quiconque aspire à se faire moine :

– Le désir de se consacrer totalement à Dieu et de ne pas chercher dans cette vocation une échappatoire aux problèmes que l’on pourrait avoir.

– Le désir de s’abandonner totalement à Dieu, c’est-à-dire de n’avoir aucun autre engagement devant Dieu, comme par exemple pour celui qui est marié ; en fait celui qui est marié dans l’Église a déjà contracté devant Dieu l’engagement de se sanctifier à travers le mariage. De même celui qui a des enfants a devant Dieu la responsabilité de les éduquer dans la foi et de les guider sur le chemin de la sainteté.

-Avoir une vie de Foi intense, c’est-à-dire croire aux vérités professées par l’Eglise catholique et les vivre ou les pratiquer étant donné que, dans cette vocation, elles seront le fondement même de l’union avec Dieu.

– Et puisque l’amour de Dieu est uni à l’amour du prochain… (comme le dit saint Jean dans sa lettre « on ne peut pas aimer Dieu qu’on ne voit pas, si on n’aime pas le prochain qu’on voit »), cette vie contemplative implique aussi un dévouement généreux envers les hommes… en effet, toute la vie de prière et de pénitence est offerte pour le salut et la sanctification des hommes, de ceux qui nous demandent des prières, de ceux qui souffrent, de ceux qui ne connaissent pas Dieu… etc.

C’est vraiment un grand don Dieu que de  pouvoir vivre en se consacrant à Lui, et en même temps à tous les hommes, car ils sont innombrables à nous demander chaque jour des prières, de l’aide, des conseils, etc…

De plus, le moine aide le monde de par sa seule présence, car il est un témoin vivant au milieu du monde matérialiste, que Dieu existe, que nous avons une âme, et que le plus important est de la sauver… Le moine,bien que toujours vivant, donne sa vie pour témoigner de cette grande vérité. Il souhaite consommer sa vie pour l’amour de Dieu et du prochain. C’est pourquoi, d’une certaine manière, il ressemble au martyr, en ce sens qu’il doit avoir la même disposition intérieure « à donner sa vie pour le Christ ».

Ceci constitue également un avant-goût du Ciel, car le Ciel, c’est voir Dieu face à face ; c’est profiter de sa présence pour toujours. Choses que le religieux, (et à plus forte raison le moine), essaie de vivre ici sur terre, d’où le nom de sa vocation « contemplative ».

LES MOINES NOUS RACONTENT LEUR VIE AU MONASTÈRE DE EL PUEYO, EN ESPAGNE.

Le calendrier est le suivant : 5h, nous nous levons ; puis nous chantons l’office de lecture. Nous avons ensuite une demi-heure d’oraison mentale alors que le Saint Sacrement est exposé. Puis vient le moment de la Sainte Messe avec la récitation des Laudes.

Le petit déjeuner.

Une heure de Lectio Divina (lecture, prière et méditation de la Parole de Dieu).

Nous chantons les psaumes de l’heure du Tierce (9h00).

3 heures de travaux manuels (variés : jardin, nettoyage, animaux, sacristie, cuisine, bains, sucreries, etc. ….).

Chant de la sixième heure (12:30hs).

Déjeuner (les lundi et vendredi, nous offrons un jeûne au Seigneur).

Sieste facultative.

 A 15 heures, nous chantons les psaumes de l’heure de None. Ensuite, il y a le temps de cellule (c’est le nom de la petite salle de chaque moine) jusqu’à 19 heures, quand le Saint Sacrement est exposé et que nous chantons les Vêpres, une heure d’adoration et de méditation personnelle ; nous terminons avec la bénédiction du Saint Sacrement. Ensuite, il faut grignoter (quelque chose de plus léger que le dîner, généralement une soupe ou quelque chose comme ça). Enfin, nous chantons les psaumes des Complies (la prière de la nuit, pour demander un bon repos) et ensuite nous nous reposons. Toute la journée, nous sommes en silence, au petit déjeuner et au déjeuner, nous avons la lecture d’ œuvres spirituelles, de sorte que nous ayons une réfection du corps mais aussi de l’esprit, et au dîner, nous rompons le silence pour une heure de récréation (c’est-à-dire que nous pouvons discuter avec les autres moines).

Le silence vise à n’être pas distrait par les gens afin de pouvoir parler avec Dieu. Il s’agit avant tout d’un silence intérieur, pour être vraiment uni et attentif à Dieu.

Le dimanche, comme c’est un jour de fête, on se lève un peu plus tard, et on peut parler, se recréer pendant toute la journée. Bien entendu, toutes les heures de l’Office sont priées et tous les psaumes sont chantés : sept fois par jour (comme le roi David), les psaumes sont chantés : Office, Laudes, Tierce, Sext, Nona, Vêpres et Complies.

C’est certainement beaucoup plus  une vie de de prière de sacrifice, et d’abandon, car nous voulons être des victimes avec la victime du Calvaire, Jésus, qui est mort pour tous.

Mais cela en fait une vie de grande joie, car Dieu ne se laisse pas dépasser par la générosité, et nous vivons ou essayons de vivre dans la charité et la paix, avant-goût du Ciel. Immergés dans une joie surnaturelle, la joie d’être avec Dieu et de savoir qu’après cet exil, la Vie Eternelle nous attend.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *