Aller au contenu

Le Christ s’est offert pour moi et demande mon offrande

Repentant du péché, est-ce que je m’offre avec le Christ pour les autres ?

 

Toi, Seigneur Jésus, tu as dit au Père: Tu ne veux pas de sacrifices ni d’offrandes, mais tu m’as préparé un corps. Et saint Paul nous répète dans ses lettres: Je vous exhorte, par la miséricorde de Dieu, à présenter vos corps comme des hosties vivantes.

Prosterné à tes pieds, Seigneur, je te dis: Que veux-tu de moi aujourd’hui? Que t’offrirai-je de ma faiblesse? Pour la méditer avec calme et amour, permets-moi, Seigneur, d’épancher mes sentiments devant Toi, en suivant la glose sur ces paroles écrite par Ton messager, Saint Pierre Chrysologue: Seigneur, lorsque Paul dit «Je vous exhorte, par la miséricorde de Dieu», c’est en réalité Toi, Dieu Lui-même, qui nous exhorte par Dieu, qui nous exhorte par lui, et nous exhorte à offrir notre corps et notre vie comme un sacrifice qui Te soit agréable. Oh merveille, Tu nous montres Ta volonté en « nous exhortant » comme celui qui mendie, une attitude admirable!

Tu es un Dieu qui préfère être aimé plutôt que craint, et Tu es plus heureux de te montrer comme Père que d’apparaître comme Seigneur.

Oh merveille! Dieu, tu nous supplies par la grâce de Ta miséricorde, pour qu’il n’ait pas à nous punir sévèrement. J’écouterai donc attentivement et considérerai de qu’elle manière le Seigneur me supplie, en montrant que, pour nous, il a fait une offrande de son corps, et qu’il a dit: Voici et regardez en moi (Dieu incarné) votre propre corps, vos membres, vos entrailles, vos os, votre sang.

Et si vous craignez ce qui est de la nature de Dieu, n’hésitez pas à aimer et contempler en Lui ce qui est de votre propre nature [le corps].

Vous donc, qui craignez Dieu comme Seigneur, pourquoi, voyant son amour et sa miséricorde, ne vous adressez-vous pas à lui comme à un Père? Êtes-vous troublés par l’immensité de ma passion, dont vous étiez responsables, et ça vous trouble et vous fait honte?

 N’ayez pas peur. Regardez la croix, dit Jésus:

Cette croix n’est pas mon aiguillon, c’est une aiguillon pour la mort.

Ces clous, qui m’infligent de la douleur, ne font qu’augmenter mon amour pour vous.

Ces blessures ne provoquent pas mes gémissements, ce qu’elles font, c’est vous enfoncer plus profondément dans mon cœur.

Mon corps, en étant étendu sur la croix, t’accueille dans un sein plus large, mais cela n’augmente pas ma souffrance. Mon sang n’est pas une perte pour moi, mais le paiement de votre prix.

Ô richesse inouïe du sacerdoce chrétien!

Toi, homme ou femme, si tu veux offrir ton corps et faire une offrande de toi-même, tu es à la fois prêtre et victime. Offre-toi.

Le chrétien n’a plus besoin de chercher à l’extérieur de lui-même l’offrande à sacrifier à Dieu: il porte avec lui et en lui ce qu’il va sacrifier à Dieu. La victime et le prêtre restent tous deux intacts: la victime sacrifiée continue de vivre, et le prêtre qui présente le sacrifice ne peut pas tuer cette victime.

Sacrifice mystérieux dans lequel le corps (vous-même) est offert sans effusion de sang…

Homme, femme, essayez d’être vous-même le sacrifice et le prêtre de Dieu! Ne méprisez pas ce que le pouvoir de Dieu vous a donné avec amour…

Saint Pierre Chrysologue, Sermon.

Via Crucis pour les vocations

« Personne ne peut toucher la Croix de Jésus sans y laisser quelque chose de lui-même

et sans apporter quelque chose de la Croix de Jésus dans sa propre vie. »

Pape François, Journée mondiale de la jeunesse, 2013

PRIÈRE PRÉPARATOIRE

Dieu miséricordieux, chacun de nous est appelé à être un disciple de ton Fils Jésus à travers le sacrement du baptême. Nous sommes envoyés pour proclamer l’Évangile, pour partager la bonne nouvelle de ton amour salvateur. Entendez notre prière alors que nous méditons sur la vocation rédemptrice du Christ, qui continue à appeler des hommes et des femmes à tout réconcilier. Et tout à Toi. Nous vous remercions pour le mystère de toute vocation et nous prions pour tous ceux qui ont répondu à votre appel. Envoyez votre Esprit Saint sur tous les fidèles et allume en eux le feu de Ton amour. Attire de nombreux jeunes à se consacrer de tout cœur à l’amour du Christ et de son Église sur terre. Amen.

 

PREMIERE STATION : Jésus est condamné à mort

V : Nous t’adorons, Christ, et nous te bénissons (génuflexion).

R : Parce que tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

 

V : Considérez comment Jésus, après avoir été flagellé et couronné d’épines, fut injustement condamné par Pilate à mourir sur la croix.

 

R : Jésus, nous Te demandons d’appeler les jeunes hommes et femmes d’aujourd’hui à accepter publiquement Ton invitation à Te suivre de plus près, malgré ce que les autres peuvent penser ou dire. Donne-leur la passion de répondre, par ton amour, aux besoins de leurs frères et sœurs sans compter ni calculer le prix.

(Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire …)

 

DEUXIEME STATION : Jésus est chargé de sa Croix

V : Nous t’adorons, Christ, et nous te bénissons (génuflexion).

R : Parce que tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

 

V : Pensez à Jésus alors qu’il marchait sur ce chemin avec la croix sur ses épaules, en pensant à nous, et alors qu’il offrait à son Père la mort qu’il allait subir pour nous.

 

R : Jésus, aide ceux que Tu appelles à voir la croix comme un symbole d’union avec Toi. Donne-leur la force et la volonté de servir ceux qui sont accablés par la douleur, la tristesse, la confusion. Qu’ils soient fidèles témoins et à travers les croix de la vie quotidienne et que nous parvenions à une nouvelle vie enracinée en Toi.

(Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire…)

 

TROISEME STATION : Jésus tombe pour la première fois

V : Nous t’adorons, Christ, et nous te bénissons (génuflexion).

R : Parce que tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

 

V : Considérez la possibilité de la première chute de Jésus. La perte de sang due à la flagellation et au couronnement avec la couronne d’épines l’avait tellement affaibli qu’il pouvait à peine marcher. Tandis que les soldats l’ont cruellement battu, il est tombé sous le poids de sa croix.

 

R : Jésus, fais savoir à ceux que Tu as appelés qu’ils n’ont pas besoin d’être parfaits. Qu’ils soient ouverts à Ta grâce transformatrice qui peut accomplir plus que quiconque peut l’imaginer.

Donne à ceux qui répondent à Ton appel au sacerdoce et à la vie consacrée une profonde confiance que Tu achèveras ce à quoi Tu les as appelés.

 (Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire …)

 

QUATRIEME STATION : Jésus rencontre sa très sainte Mère

V : Nous t’adorons, Christ, et nous te bénissons (génuflexion).

R : Parce que tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

 

V : Considérez comment le Fils a rencontré sa Mère sur le chemin du Calvaire. Jésus et Marie se sont regardés et leurs regards sont devenus comme autant de flèches qui ont blessé ces cœurs qui s’aimaient tant.

 

R : Jésus, insuffle aux hommes et aux femmes le désir de connaître Ta Mère et de trouver dans sa méditation priante de la Sainte Écriture une femme de foi, d’espérance et d’amour dont la vocation est un exemple pour tous les jeunes. Aide les parents à promouvoir et à soutenir les vocations dans leurs propres familles et dans leurs paroisses.

(Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire …)

 

CINQUIEME STATION : Simon de Cyrène aide Jésus à porter la Croix

V : Nous t’adorons, Christ, et nous te bénissons (génuflexion).

R : Parce que tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

 

V : Considérez combien Jésus était faible et fatigué. A chaque pas, il était sur le point d’expirer. Craignant qu’il allait mourir sur la route alors qu’ils voulaient qu’il meure de la mort infâme de la croix, ils ont forcé Simon le Cyrénéen à l’aider à porter la croix de Notre Seigneur.

 

R : Jésus, envoie Ta grâce sur ceux que Tu appelles à des positions de responsabilité au sein de Ton Eglise. Aide-les à accepter et à affirmer les dons des autres dans la proclamation de ta vérité et à s’engager dans un service sacrificiel.

(Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire…)

 

SIXIEME STATION : Véronique essuie le Visage de Jésus

V : Nous t’adorons, Christ, et nous te bénissons (génuflexion).

R : Parce que tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

 

V : Considérez la possibilité de la compassion de la sainte femme, Véronique. Voyant Jésus dans une telle angoisse, le visage baigné de sueur et de sang, elle lui donne son voile. Jésus s’est essuyé le visage et a laissé sur le tissu l’image de son saint visage.

 

R : Jésus, appelle beaucoup d’hommes et de femmes à être capables de voir Ton visage dans tous ceux qu’ils rencontrent. Aide Tes serviteurs à comprendre vraiment que le bien fait au plus petit de Tes frères et sœurs est fait à Toi.

(Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire …)

 

SEPTIEME STATION : Jésus tombe pour la 2ème fois sous la Croix

V : Nous t’adorons, Christ, et nous te bénissons (génuflexion).

R : Parce que tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

 

V : Considérez comment la seconde chute de Jésus renouvelle la douleur de toutes les blessures de la tête et des membres de son corps.

 

R : Jésus, aide ceux que Tu appelles au sacerdoce et à la vie consacrée à accepter leurs propres limites et celles des autres, en faisant confiance à Ta grâce miséricordieuse. Aide-les, en ces temps sombres, à tendre la main en particulier à ceux que le monde appelle les personnes déchues ; qui sont addicts, emprisonnés, pauvres, âgés ou en mauvaise santé.

(Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire …)

 

HUITIEME STATION : Jésus console les femmes

V : Nous t’adorons, Christ, et nous te bénissons (génuflexion).

R : Parce que tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

 

V : Considérez comment les femmes ont pleuré de compassion en voyant Jésus si bouleversé et tuméfier de sang alors qu’il marchait sur la route. Jésus leur dit : “Ne pleurez pas tant sur moi, mais sur vos enfants.”

 

R : Jésus, enlève les préjugés ou les partis pris de tous les fidèles, en particulier de ceux que tu as appelés à marcher avec toi comme prêtres ou religieux consacrés. Puissent-ils voir que tous les êtres humains sont créés à Ton image et à Ta ressemblance, hommes et femmes, sans distinction de race ou d’héritage culturel. Que leurs paroles et leur exemple parlent toujours de la justice, de la miséricorde et de l’amour du Christ.

(Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire …)

 

NEUVIEME STATION : Jésus tombe pour la 3ème fois

V : Nous t’adorons, Christ, et nous te bénissons (génuflexion).

R : Parce que tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

 

V : Considérez comment Jésus est tombé une troisième fois. Il était extrêmement faible et la cruauté de ses bourreaux était excessive. Il essaya d’accélérer ses pas même s’il avait à peine la force de bouger.

 

R : Jésus, aide ceux que Tu appelles à savoir que toutes les vocations sont pleines de grâce, que les prêtres, les sœurs, les frères, les diacres, les hommes et les femmes consacrés, mariés ou célibataires, sont tous favorisés par Dieu. Inculque-leur la compréhension que rien ne peut les séparer de ton amour, et que tu es activement présent dans le monde entier.

(Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire …)

 

DIXIEME STATION : Jésus est dépouillé de ses vêtements

V : Nous t’adorons, Christ, et nous te bénissons (génuflexion).

R : Parce que tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

 

V : Considérez comment Jésus a été dépouillé de ses vêtements. Le sous-vêtement s’est accroché à sa chair lacérée et les soldats l’ont arraché si brutalement que la peau est partie avec. Ayez pitié de ton Sauveur si cruellement traité.

 

A : Jésus, fais que tous ceux qui sont appelés au sacerdoce et à la vie consacrée se revêtent de compassion sincère, d’humilité, de bonté, de douceur et de patience, de pardon et de reconnaissance… et par-dessus toutes ces vertus, qu’ils se revêtent d’amour. Qu’ils comprennent que le discernement de leur vocation est la réponse la plus profonde à Ton amour.

(Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire …)

 

ONZIEME STATION : Jésus est cloué sur la Croix

V : Nous t’adorons, Christ, et nous te bénissons (génuflexion).

R : Parce que tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

 

V : Considérez comment Jésus a tendu les bras et offert à son Père éternel le sacrifice de toute sa vie pour notre salut. Ils lui ont cloué les mains et les pieds, puis, élevant la croix, ils l’ont laissé mourir.

 

R : Jésus, insuffle aux jeunes d’aujourd’hui un profond désir de faire une différence dans le monde, quel qu’en soit le prix. Que l’exemple de courage des martyrs modernes les inspire à relever les défis de la vie avec foi, espérance et amour. Remplis-les de Ta présence et de la grâce de répondre à Ton appel à  « aller dans le monde entier et proclamer la Bonne Nouvelle » ;

(Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire …)

 

DOUZIEME STATION : Jésus meurt sur la Croix

V : Nous t’adorons, Christ, et nous te bénissons (génuflexion).

R : Parce que tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

 

V : Considérez comment Jésus, après trois heures d’agonie sur la croix, est finalement accablé par la souffrance et, s’abandonnant au poids de son corps, baisse la tête et meurt.

 

A : Jésus, donne à tous ceux qui réfléchissent à leur vocation un amour profond de l’Eucharistie, le Saint Sacrement de Ta passion, de Ta mort et de Ta résurrection. Qu’ils trouvent dans la Messe un renouvellement quotidien de leur invitation à vivre leur vie par Toi, avec Toi et en Toi, en rendant gloire et honneur à Dieu notre Père.

(Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire …)

 

TREISIEME STATION : Jésus est descendu de la Croix

V : Nous t’adorons, Christ, et nous te bénissons (génuflexion).

R : Parce que tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

 

V : Considérez comment, après que Notre Seigneur ait été descendu de la croix et placé dans les bras de sa Mère affligée, elle l’a reçu tendrement et l’a serré contre son cœur. Son chagrin était si grand que c’était comme si une épée avait aussi transpercé son cœur.

 

R : Jésus, touche les esprits et les cœurs de ceux que tu appelles à servir le peuple de Dieu. Remplissez-les de l’assurance de l’amour et de l’attention de notre Sainte Mère, en particulier lorsqu’ils grandissent pour embrasser leur vocation. Permets-leur de répondre à ton appel afin qu’ils puissent apporter ta présence rédemptrice à un monde troublé et craintif qui a faim de ta vérité.

(Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire …)

  

QUATORZIEME STATION : Jésus est mis au tombeau

V : Nous t’adorons, Christ, et nous te bénissons (génuflexion).

R : Parce que tu as racheté le monde par ta Sainte Croix.

V : Considérez comment les disciples ont porté le corps de Jésus pour l’ensevelir, tandis que sa Sainte Mère les accompagnait et le disposait de ses propres mains dans le tombeau. Puis ils ont fermé le tombeau et tous sont partis.

 

R : Nous te remercions, Jésus, pour le pouvoir infini que ta mort et ta résurrection ont apporté pour sauver et guérir nos âmes. Nous te remercions pour ceux que tu as appelés au cours de ces 2000 dernières années, les hommes et les femmes qui consacrent formellement leur vie à l’édification de ton Église. Nous prions pour tous les séminaristes, les religieux et les religieuses en formation. Que tous les jeunes hommes et femmes réfléchissent sincèrement à la vie des saints et apprennent à connaître des prêtres, des religieux et des ministres laïcs héroïques qui répondent fidèlement à l’invitation du Christ à « va et suis-moi ».

(Notre Père, Je vous salue Marie, Glorie…)

 

PRIÈRE À JÉSUS-CHRIST CRUCIFIÉ

Mon bon et cher Jésus, je m’agenouille devant Toi en Te demandant avec toute la ferveur de graver dans mon cœur une foi, une espérance et une charité profondes et vivantes, avec un vrai repentir pour mes péchés et un ferme résolution de ne pas retomber. En réfléchissant à Tes cinq plaies et en les méditant avec une compassion et une tristesse profondes, je me souviens des paroles que le prophète David a prononcées il y a longtemps à Ton sujet : « Ils ont percé Mes mains et Mes pieds, tous Mes os peuvent être comptés. »