Maman, apprends-moi à être prêtre

Une réflexion du Saint Curé d’Ars et un dossier de « Maman, apprends-moi à être prêtre ».

Tout d’abord, je dis que tout est promis à la prière, et à mon avis, une prière bien faite permettra de tout réaliser : c’est une vérité que Jésus-Christ nous répète presque à chaque page des Saintes Écritures. La promesse de Jésus-Christ est formelle : « Demandez, dit-il, et vous recevrez ; cherchez et vous trouverez ; frappez et on vous ouvrira. Tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, vous le recevrez, si vous le demandez dans la foi ». Mais Jésus-Christ ne se contente pas de nous dire que la prière bien faite fait tout. Pour mieux nous en convaincre, il nous assure par un serment (Jean XIV, 13.) : « En vérité, en vérité, je vous le dis, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, je vous le donnerai. Après ces paroles de Jésus-Christ lui-même, il me semble qu’il est impossible de douter de l’efficacité de la prière.

Nous avons dit que la troisième condition que la prière doit remplir pour être agréable à Dieu est la persévérance. Nous constatons souvent que le Seigneur ne nous accorde pas immédiatement ce que nous demandons ; il fait cela pour que nous le désirions plus ardemment, ou pour que nous puissions mieux apprécier sa valeur. Un tel retard n’est pas un refus, mais une épreuve qui nous prépare à recevoir plus abondamment ce que nous demandons.

Qu’ont donc fait les saints ? Ils ont constamment persévéré dans leurs demandes et, par leur constance, ont toujours obtenu ce qu’ils demandaient à Dieu.

AU DÉBUT DES 40 HEURES

NOUS VOULONS VOUS RAPPELER QUE DEMAIN LES PRIÈRES POUR LA SAINTETÉ DES RELIGIEUX ET L’AUGMENTATION DES VOCATIONS COMMENCENT. Chères amies, Dans cette invitation à prier pour la sainteté des religieux et l’augmentation des vocations nous voulons partager ces paroles reçu par sainte Faustine: Un enfant d’une beauté indicible l’a réveillé…

……